Mélange immature

Associations de céréales et de protéagineux, cette pratique a pour objectif de sécuriser le stock fourrager en diversifiant les périodes de récoltes. Améliore l’apport alimentaire par un ensilage mieux équilibré, riche en fibres pour lutter contre l’acidose, riche en minéraux et plus riche en protéines que le maïs. Elle est une réponse lorsque la ration contient beaucoup d’amidon ou que l’autonomie fourragère est régulièrement insuffisante. Elle permet de s’affranchir du risque de sécheresse estivale et rentrer dans un système fourrager durable. Elle permet aussi de libérer plus tôt les sols pour un semis de maïs-sorgho-tournesol ou une interculture fourragère d’été.